Weekend à Lisbonne

Bom Dia Portugal,

Cette jolie sensation que de retourner visiter ma belle capitale portugaise 5 ans après.
Rien n’a changé. Juste moi et ma perception des choses. Cette ville m’avait manquée… L’odeur de la lessive dans les ruelles de l’Alfama, les longues pentes du Bairro Alto, le son du Fado qui émane du quartier de la Baixa… Puis les « electricos » si photogéniques, si beaux.

Cette fois-ci j’ai voulu prendre le temps. Le temps de me perdre, de regarder et de parler. Car sans aucun doute, se perdre est le meilleur moyen de visiter cette jolie ville. Pas de programme prédéfinis, j’ai décidé d’improviser. Je ne vais pas vous faire un programme car les guides touristiques le font déjà très bien.

Lisbonne est une ville à taille humaine, les rues filent de couleurs éblouissantes, on monte, on marche puis nous sommes toujours récompensés d’une vue sublime soit sur la ville, soit sur le Tage. C’est d’ailleurs l’avantage d’aller à Lisbonne, peut importe où vous allez vous capterez des points de vue photogénique sur la ville. Je me réveille un matin pour visiter l’Alfama, puis je monte jusqu’au Castelo de São Jorge…. Quelle claque! La vue d’en haut de la colline sur le Tage est époustouflante.  Je redescends jusqu’à la Place du Commerce où je décide de tremper mes pieds dans le Tage accompagné de tous ces enfants qui s’éclaboussent entre eux. Pour le couché du soleil, je décide de prendre un bus à Cais Do Sodré pour aller jusqu’à Bèlem. Un moment féerique où le ciel rose nous accompagne sur ce site symbolique. Peu de touriste, juste moi, mes yeux et mon appareil photo pour admirer la tour de Belem, le Monastère des Hiéronymites et le Padrão dos Descobrimentos et un Pasteis de Belem à la main.
Le lendemain je me réveille, le soleil est toujours là. Je prends le train à la Gare du Rossio pour Sintra & Cascais. Escapade magique à travers le palais de Sintra classé à l’Unesco, et le château des Maures. Puis une halte rapide no Cabo da roca. Une journée riche en couleur et en paysages. Retour à Lisbonne le soir direction les  » Docks » pour faire la fête.
Le jour suivant je me réveille avec le bruit des mouettes, je décide de me rendre no Bairro Alto. En passant par le Miradouro de Santo Luzia, Castelo Sé et la fameuse Pink street. Je marche encore à travers les ruelles ornées d’azulejos.  Je marche car il était impossible de tester ce fameux tram 28, non pas par manque d’envie, mais parce qu’il était impossible de monter dedans que ce soit à 08h00 du matin ou 23h00 le soir. Puis pour être honnête, je me demande encore si cela vaut le coup tant les touristes sont serrés comme des sardines là dedans… Puis pour finir, il y a aussi le quartier de la Baixa et du Chiado où vous tomberez sur le papy jouant aux cartes, la mamie qui ragote avec la voisine d’en face, un arrêt dans le temps où je me dis que cette atmosphère restera inoubliable dans mon cœur.  Ce sentiment d’être comme à la maison, Lisbonne me manque.

Ps : Mes photos parleront mieux que mon texte.

Saudades

S.

Auteur : Sarah.P

Hello, Je suis Sarah, j'ai 28 ans et j'habite Paris. J'ouvre ce blog pour partager mes bonnes adresses, mes bons plans, et un peu ma vie. Heureuse de vous inviter dans mon univers et de partager de jolies choses avec vous. Bonne Vadrouille :) Sarah P.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s